lieven-meyer-asat

Lieven Meyer, Anti Sculpture Angst Therapy, 2021
Photo : Normand Métivier

Anti Sculpture Angst Therapy

Lieven Meyer

Autorésidences
Réception d'ouverture
Discussion d'artiste

L’œuvre Anti Sculpture Angst Therapy de Lieven Meyer est présentée par le centre d’artistes AXENÉO7 dans le cadre de sa programmation estivale d'art public et des Autorésidences.

Autorésidences est un programme de résidences à distance initié par AXENÉO7 dans le contexte exceptionnel de la pandémie afin de continuer à soutenir la recherche et le développement des pratiques en art actuel.

Le processus menant à l’œuvre Anti Sculpture Angst Therapy de Lieven Meyer est une façon de repenser la période de distanciation et d’isolement subie depuis plus d’un an sous la forme d’une (auto)thérapie collective, en la concevant à la manière d’un rite de passage. Assurément, le centre de notre visage s’est transformé abruptement en zone critique, laissant transparaître un danger permanent et inextricable. Cette menace, rendue visible par le port imposé du couvre-visage, se propage alors à l’échelle mondiale, d’hier à demain.

L’appellation « Anti Sculpture » du titre renvoie aux origines du masque, abordé comme objet sculptural — fétiche et/ou rituel — porté sur le visage. Durant la période baroque en Angleterre, au XVIIe et au début du XVIIIe siècles, le masque est l’objet de complexes spectacles multidisciplinaires entrecoupés par des interludes grotesques nommés « ante-masques » ou « antimasque ». Lieven Meyer transpose ce concept au contexte de la sculpture en mouvement. Ainsi, avec lui, l’anti-sculpture devient un outil de divertissement saugrenu permettant de révéler autrement cette crise généralisée.

Pour ce projet, par la technique du moulage, Meyer s’est approprié un monument sculptural érigé durant la période du Troisième Reich allemand (de 1933 à 1945). Mise à l’écart quelques années suivant la guerre, la sculpture est toujours dans l’espace public, mais décontextualisée de son ancrage historique et masquée par l’anonymat. Clin d’œil sombre à l’« Angst », ce phénomène allemand d’anxiété existentielle découlant de l’expérience traumatique de la Seconde Guerre mondiale, Anti Sculpture Angst Therapy ouvre tout de même vers une certaine résilience.

L’acte de transformation opéré par l’artiste contribue à un déplacement. De la sorte, la sculpture publique historique sera passée par différents stades et statuts : traumatisme, effacement, enfouissement par anonymisation, désenfouissement par la réappropriation, le détournement, le dévoilement et la monstration. La question se pose ici d’une forme partielle de réparation réelle ou pas au-delà d’une mise à jour, d’une révélation.

Lieven Meyer, Anti Sculpture Angst Therapy (2021). Simon Guibord

Lieven Meyer vit et travaille entre le Québec et l’Allemagne. Ayant grandi à l’est de Berlin dans les années 1980, ses premières influences artistiques s’exercent par la sculpture, la peinture et le dessin académique, suivies d’une période en autodidacte après avoir déménagé vers la côte de la mer du Nord pendant les années 2000. Suite à une formation en sculpture contemporaine à l’Université des beaux-arts et du design à Kiel (Muthesius Kunsthochschule, Allemagne, 2009-2013), il obtient une maîtrise en arts visuels à l’Université du Québec à Montréal (UQAM, 2016). Sa pratique multidisciplinaire est réfléchie selon trois figures traditionnelles du médium sculptural : l’emplacement (territoire), le monument (espace) et l’enjeu politique (corps). Sa recherche s’inspire d’une lecture sociopolitique, philosophique et historique de la sculpture, portant sur les formes de pouvoir économique et impérial au sein des sociétés occidentales actuelles. Ce procédé vise également à explorer les contextes représentationnels par la conception d’environnements, de lieux ou d’événements. Meyer enseigne la sculpture et les arts numériques dans le programme d’arts visuels de l’École multidisciplinaire de l’image (EMI) à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) à Gatineau.

Lieven Meyer est membre du duo d’artistes MeyerMétivier DesignHaus fondé en 2016.

Consultez le site Internet de l'artiste

Partenaires