Boîte noire entreuouverte contenant des documents

Emmanuelle Duret, Boîte noire, 2020.

Boîte noire

Emmanuelle Duret

Autorésidence

Dans le cadre de ce projet, l'artiste a effectué une résidence de recherche à AXENÉO7 à l'automne 2020.

Autorésidences est un programme de résidences à distance initié par le centre d’artistes AXENÉO7, dans le contexte exceptionnel de la pandémie, dans le but de continuer à soutenir la recherche et le développement des pratiques en art actuel.

Ce projet de résidence tente de poser une réflexion sur les liens entre le témoignage, l’archive et la transmission intergénérationnelle. Débutée en 2018, cette recherche prend pour point de départ des documents historiques du camp de concentration de Dachau (1933- 1945) provenant des archives Bad Arolsen. Ici, le travail de l’artiste repose sur les rapports (et tensions) entre savoir historique et savoir émotionnel suscités par les documents.

À cet égard, une double identité du document d’archives est ici explorée : ce que le document révèle et ce qu’il cache. En ce sens, une réflexion autour de la part déniée du document d’archives émerge grâce à une exploration du médium photographique. Dans cette recherche, des documents et photographies cohabitent pour interroger l’entrelacement de récits historiques et personnels. Ainsi, une relecture des documents s’effectue grâce à la transformation et aux combinaisons de ceux-ci.

Ancrée dans la recherche, cette Autorésidence se consacre à explorer une manière d’écrire et de transmettre en faisant image. Émanant d’une recherche discursive, un dialogue se forme entre la photographie et la réappropriation afin de relire autrement l’archive.

Emmanuelle Duret vit et travaille à Tiohtià:ke / Montréal. Elle détient un baccalauréat en arts visuels et médiatiques ainsi qu'une mineure en histoire de l'art. Elle a effectué des résidences de recherche et participé à plusieurs expositions collectives, notamment à VU photo, Avatar, ainsi que dans des espaces de diffusion alternatifs où son travail sera présenté prochainement. Sa pratique prend ancrage dans une approche à la fois interdisciplinaire et conceptuelle de la photographie. Ses récentes recherches établissent un parallèle avec la notion d’archive tout en créant un dialogue avec le média photographique pour en faire émerger des réflexions anachroniques et historiographiques. Elle termine actuellement une maîtrise en arts visuels et médiatiques.

Partenaires