PRÉMICES 1993-1994


« John Latour construit des petits objets qui renvoient à un univers votif connus : reliquaires et bénitiers, réceptacles et psautiers, bateaux suspendus dans les églises des ports de mer. L'apparente simplicité de ces objets, dont la charge symbolique et affective est tributaire d'une tradition religieuse, ne donne pourtant pas dans le mimétisme. » Marie-Jeanne Musiol

 

« Dès l'entrée en galerie, avant même le premier regard, une odeur, celle de la cire, qui charme de ses multiples évocations, la chaleur dune soirée entre amis, le sacré d'une grand-messe, la vie qui fond. » Françoise Charron


« Sans peau pour la couvrir, sans épiderme qui l'apaise, une chair vive, moite et suppurante multipliait ainsi, de tableaux en tableaux, des plaies impensables. Le saignement des surfaces cherche à toucher le corps, à l'ébranler en remuant ses humeurs, à ranimer l'inquiétude et le désarroi que provoque la vue de la chair blessée. » Jean-Pierre Latour

 

PRÉMICES 1993-1994
Texts : Marie-Jeanne Musiol,
Françoise Charron, Jean-Pierre Latour
12 pages, 8 illustrations n/b
 


SUBSCRIBE

TO THE MAILING LIST

+